vendredi 6 avril 2018

Olympie avec le National geographic




Une étape dans le cheminement du National Geographic dans sa collection Archeologie.

"Petit sanctuaire devenu un haut lieu de rencontre panhellénique, Olympie berceau des jeux olympiques , projeta son influence décisive sur l'histoire de la Grèce, sous la protection du mont Cronion. L'histoire a fait de ce centre religieux, politique,et sportif , le symbole de la fraternité entre les peuples ."
 Complétant  l'ouvrage des archéologues de  terrains , chercheurs et  graphistes  proposent  en  outre   dans  les  pages de  ce  livre  ,  la reconstitution  des principaux  monuments  , dont  les couleurs  , et   l'agencement   continuent  de  nous surprendre dans  leur  réalité retrouvée  .

Sans  prétendre rivaliser  avec  les  superbes  photographies du  National   Geographic , j'ajoute  quelques  clichés  chargés de souvenirs personnels .


Au  printemps  2007 Olympie était  une   étape  de  notre visite du  Péloponnèse .La végétation renaissante  explosait  dans  les roses et   les verts  semblant  donner  aux  pierres  la preuve  de   leur  éternelle  jeunesse comme  pour  honorer  les artistes  qui  avaient   dressé  ces constructions  .


 Même  couchées  , même   brisées , amputées , le site restitue l'harmonie   de  leurs  lignes dans  leur  état d'origine.

Ces   grands édifices  ont  eu  à subir  au cours  de  tant  de  siècles  ,  la  fureur  des  éléments  ,  ou  les dévastations  des guerres  pourtant  les grandes colonnes  abattues (comme celles du   Temple  de   Zeus, évoquent davantage  le  repos  que  la violence  .

D'autres comme  celles de  la palestre  invitent  toujours  à une  promenade  en  compagnie   des dieux et  des  héros .


Temple d'Héra



 Sanctuaire   dans le   sanctuaire  ,  le  musée  archéologique  d'Olympie conserve   les  oeuvres  retrouvées  des  plus grands  sculpteurs  Praxitèle,  , Phidias ou Paianios...

Hermes de  Praxitèle


mardi 20 mars 2018

La Wally de Alfredo Catalani

Alfredo  Catalani  (1854-1893)


libretto  : Luigi  Illica

Par Anna Netrebko

Acte  1

(italien)

Ebben! Ne andrò lontana
come va l'eco pia campana,
là fra la neve bianca,
là fra le nubi d'ôr;
laddóve la speranza, la speranza
è rimpianto, è rimpianto, è dolor!

O della madre mia casa gioconda
la Wally ne andrà da te, da te,
lontana assai, e forse a te,
e forse a te, non farà mai più ritorno,
nè più la rivedrai!
Mai più, mai più!

Ne andrò sola e lontana,
là fra la neve bianca, n'andrò,
n'andrò sola e lontana
e fra le nubi d'ôr!

Ebben! Ne andrò lontana
come va l'eco pia campana,
là fra la neve bianca,
là fra le nubi d'ôr;
laddóve la speranza, la speranza
è rimpianto, è rimpianto, è dolor!

O della madre mia casa gioconda
la Wally ne andrà da te, da te,
lontana assai, e forse a te,
e forse a te, non farà mai più ritorno,
nè più la rivedrai
Mai più, mai più!

Ne andrò sola e lontana,
là fra la neve bianca, n'andrò,
n'andrò sola e lontana
e fra le nubi d'ôr!

par  La  Callas

Eh bien! Je m'en irai bien loin

( traduction en français)

Eh bien! Je m’en irai bien loin
tout comme s'éloigne l’écho de la cloche pieuse
là-bas, dans la blanche neige
là-bas, au milieu des nuages dorées ;
là où l’espoir, l’espoir
est regret, est regret, est douleur!

Oh gaie maison de ma mère
Wally partira loin de toi, de toi
très loin, et peut être à toi
et peut être à toi, elle ne reviendra plus jamais
ni pourras tu à nouveau la revoir!
Plus jamais, plus jamais!

Je m’en irai seule et bien loin
là-bas dans la blanche neige, je m’en irai,
je m’en irai seule et bien loin
et au milieu des nuages dorées!

Eh bien! Je m’en irai bien loin
tout comme s'éloigne l’écho de la cloche pieuse
là-bas, dans la blanche neige
là-bas, au milieu des nuages dorées ;
là où l’espoir, l’espoir
est regret, est regret, est douleur!

Oh gaie maison de ma mère
Wally partira loin de toi, de toi
très loin, et peut être à to
iet peut être à toi, elle ne reviendra plus jamais
ni pourras tu à nouveau la revoir!
Plus jamais, plus jamais!

Je m’en irai seule et bien loin
là-bas dans la blanche neige, je m’en irai,
je m’en irai seule et bien loin
et au milieu des nuages dorées!


dimanche 11 mars 2018

The road


la route)
le  film  :  sortie  2009
De  John  Hillcoat et Joe  Penhall


avec  Viggo  Mortensen

Musique  de  Warren  Elis et   Nick  Cave



D'après le  livre de  Cormac  MacCarthy




Une  histoire  d'errance  post-apocalyptique    d'un  homme  avec  son  enfant  , écrite et  filmée avec  un  souci  d'hyper réalisme fascinant  .